Outils pour utilisateurs

Outils du site


cours2010:outils_et_methodes_de_gestion_de_l_information:approfondissement_du_traitement_de_texte

Approfondissement du traitement de texte

Le but de ce TP est que vous maitrisiez mieux la philosophie du traitement de texte.

Le TP précédent visait à vous faire comprendre que pour l'essentiel de l'usage d'un traitement de texte consistait à saisir la structure du document (titres hiérarchiques, sauts et sections…). La mise en forme est réalisée par le biais des styles.

Dans ce TP vous vous attacherez à reproduire au mieux des exemples de CV. Les objectifs sont les suivants :

  • Comprendre la mise en forme.
  • Utiliser systématiquement les styles.

Préambule

Dans cette partie sont abordées des notions générales qui seront développées ultérieurement :

  • La structure des sources d'information : sera reprise dans ce cours pour la recherche d'informations.
  • Les mises en forme de textes : recouvre en partie les concepts HTML (mêmes origines).

Utilisation de l'aide

L'aide de OpenOffice n'est pas des plus didactique, ni des plus pratique. Cela renforce l'importance d'en comprendre l'organisation.

L'interface de l'aide présente quatre onglets qui ont chacun un rôle :

  • Contenu.
  • Index.
  • Rechercher.
  • Marque-pages.

Contenu

Se présente comme le sommaire d'un livre (ou la navigation d'un site).

C'est le point d'entrée de l'aide si l'on ne sait que vaguement ce que l'on cherche. Survoler un passage permet de découvrir les fonctionnalités et de se familiariser avec le vocabulaire correspondant.

Index

Si l'on recherche un point précis, l'index permet d'y accéder directement. Mais cela suppose :

  • Savoir ce que l'on cherche.
  • Connaitre le vocabulaire employé pour désigner ce qui est recherché.

Si l'on peine à trouver le résultat désiré, il ne faut pas hésiter à recourir au sommaire (onglet contenu).

Rechercher

Si l'on sait précisément ce que l'on recherche, on peut utiliser la recherche en texte intégral.

C'est la solution la moins pratique, car elle donne de nombreux résultats si la requête n'est pas très précise.

On peut affiner la recherche en recherchant un terme dans une page. C'est important si la page est longue, car elle recouvre de nombreux concepts.

C'est comparable à faire une recherche avec un moteur de recherche (Google). La seule différence est que Google classe les résultats pour offrir une réponse immédiate aux questions triviales.

Remarque : Utiliser Google pour une requête trivial revient à utiliser un index.

Marque-pages

C'est le même concept que les marque-pages d'un navigateur.

Par le biais du bouton adéquat, l'on peut référencer une page précise de l'aide pour pouvoir y retourner directement plus tard.

Remarques

Cette démarche de recherche est celle qui sera développée ultérieurement :

  • Trouver et identifier des sources d'informations.
  • Choisir la ou les sources adéquates.
  • Procéder par étapes.

(Taper un mot dans Google n'est pas très utile.)

Mise en forme de texte

L'usage d'un traitement de texte et le langage HTML présentent de nombreux points communs. Cela s'explique par le fait qu'ils partagent des origines et objectifs communs : la mise en forme de documents textes (par le biais de styles).

Les bases

Le langage HTML et un traitement de texte possèdent les mêmes bases : des blocs de textes (paragraphes) qui contiennent du texte.

Si dans les détails la mise en oeuvre diffère, il reste important d'aborder les deux de façon identique, car ils partagent les mêmes objectifs.

Prenez le temps de voir les différentes possibilités (principalement typographique) d'un traitement de texte. Vous retrouverez les mêmes en HTML/CSS. La différence étant qu'un traitement de texte vous les résume sous forme de dialogue, alors qu'il faut les découvrir dans la documentation en HTML/CSS.

Les blocs de textes (paragraphes)

Les paragraphes sont les “blocks” de textes. Par défaut ils s'empilent les un en dessous des autres dans la page (ou le cadre).

La caractéristique la plus importante des paragraphes est l'espacement (“margin” et “padding” en CSS) :

C'est ainsi que l'on définit l'espace entre les différents “blocks”. On ne doit jamais utiliser des retours à la ligne pour cela.

Les éléments 'inline' (styles de textes)

C'est le texte ou des passages de textes. Il remplit les “blocks” et va automatiquement à la ligne. Un passage de texte peut donc se retrouver coupé par un retour à la ligne. Un exemple type est un lien hypertexte ou une accentuation (“EM”,”STRONG”).

Un passage de texte est généralement rendu par des typographies spécifiques :

  • lien : couleur et soulignement.
  • accentuation (emphase) : police en variante italique.
  • accentuation forte (strong) : police en variante grasse.

Il est intéressant de noter que les attributs typographiques présents dans un traitement de texte ont leurs équivalents en HTML/CSS. Ce ne sont que des effets particuliers (ex: ombrage) qui ne sont pas supportés par tous les navigateurs.

Les éléments positionnés (cadres)

Ce sont comme les paragraphes des “blocks”. La différence et qu'il sont dimensionnés et positionnés par rapport à un autre élément : la page ou un paragraphe (bouge alors avec le texte).

En HTML il n'y a pas d'éléments spécifiques pour les cadres. Ce sont des propriétés de positions et dimensions appliquées à un “block” qui font qu'il se comporte comme un cadre.

La hiérarchie des éléments

La structure d'un document sous OpenOffice est la suivante :

  • Les pages qui contiennent :
    • d'éventuelles sections.
    • d'éventuels cadres.
  • Les pages/sections/cadres contiennent des paragraphes ou “listes”.
  • Les paragraphes contiennent du texte.

Chaque élément à des styles qui lui correspond :

  • Styles de paragraphe.
  • Styles de caractères (texte).
  • Styles de cadre.
  • Styles de page.
  • Style de liste.

Le langage HTML reprend la même structure sauf qu'il ne connaît que deux types d'éléments :

  • Les éléments de type “block” (paragraphe, cadre, …).
  • Les éléments de type “inline” (texte).

On a la même notion de hiérarchie en HTML :

  • Les blocks peuvent contenir d'autres blocks ou des éléments “inline” (texte).
  • Les blocks peuvent recevoir des propriétés CSS qui font qu'ils se comportent comme des cadres ou sections d'un traitement de texte.
    • Le positionnement relatif des éléments se fait en fonction de leurs imbrications.
  • Mais il n'y a pas de notion de pagination à l'écran.

Les styles

Il existe une différence fondamentale dans le traitement des styles entre un traitement de texte et le langage CSS :

  • En langage CSS, les styles sont appliqués à différents éléments par le biais de sélecteur.
    • Il faut nommer les éléments puis leur appliquer des propriétés CSS par le biais de sélecteur (peu s'appliqué à des éléments différents).
  • Dans un traitement de texte, un “block” est lier à un seul style.
    • Ce style peut être basé sur un autre pour partager les mises en forme.

Travail

Le but est de reproduire le plus fidèlement possible le document suivant : cv.pdf

Les critères à respecter sont les suivants :

  • Toutes les mises en forme doivent être faites par le biais de styles.
    • Revenir au formatage par défaut (Ctrl+A / Ctrl+M) ne doit pas changer la mise en page.
  • Utilisation des styles de paragraphe prédéfini (Titre 1, Titre 2,…,Corps de texte, …).
    • Et penser à utiliser l'option d'actualisation automatique.
  • Utilisation de styles de texte (si besoin).
  • Définir des styles personnalisés (si besoin).
  • Ne jamais répéter les espaces ou retours à la ligne :
    • Utiliser les tabulations (espaces).
    • Régler les marges entre paragraphes (retour à la ligne/paragraphes vides).

Il est intéressant de remarquer que c'est la même démarche qui permet de réaliser des documents HTML/CSS correct. Les seules différences sont les tabulations (alignement et tailles/positions en HTML/CSS) et les colonnes (fais partie des CSS3, prise en charge absente ou incomplète de la part des navigateurs WEB). Mais les éléments basiques et typographiques sont strictement semblables).

Recommandations

  • Toujours travailler avec l'affichage des caractères non imprimables.
  • Utiliser les styles (standard si approprié) et les personnaliser.
  • Coller le texte sans mise en forme (Cmd+Maj+V).

Section pour les colonnes

Définir une section pour avoir deux colonnes :

Penser à utiliser un saut de colonne si besoin.

Marge pour un encadrement

Pour le titre on peut utiliser le style “Titre 1” et modifier les marges :

Les tabulations et point de suite

Pour le style “Titre 2”, une tabulation en fin de ligne avec des points de suite.

Pour les dates en marges

L'astuce consiste à utiliser un retrait de 1re ligne négatif et une tabulation :

Pour ceux qui ont fini

Essayez de faire d'autre CV : dossier ANPE.

cours2010/outils_et_methodes_de_gestion_de_l_information/approfondissement_du_traitement_de_texte.txt · Dernière modification: 2010/09/14 22:00 (modification externe)